Solidarité : Quand la maison de retraite est fermée et les agents remerciés, 16 résidents sont laissés derrière. Le portier et le cuisinier en prennent soin pendant des semaines sans être payés jusqu’à ce que l’état se rappelle des seniors.

M. Alvarez, le portier : « Mes parents m’ont abandonné quand j’étais petit. Je sais ce que cela fait.  Je ne voulais pas que cela leur arrive si je pouvais faire quelque chose. »

Cet événement a donné lieu une réforme juridique pour ne plus que des séniors puissent être « oubliés » dans une procédure semblable : « the Residential Care for the Elderly Reform Act of 2014 ».

http://www.npr.org/2014/11/21/365433685/if-we-left-they-wouldnt-have-nobody
http://www.npr.org/2014/11/21/365433685/if-we-left-they-wouldnt-have-nobody

(Anglais) http://www.huffingtonpost.com/2014/12/01/valley-springs-manor-closes_n_6223160.html?cps=gravity

Le récit http://www.npr.org/2014/11/21/365433685/if-we-left-they-wouldnt-have-nobody

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *